LoL : Expression en voie de disparation

LoL : Expression en voie de disparation

3993
0
Partage
LOL

Parmi les choses qui me font rire et qui me poussent parfois à chercher du sens à ce qui se passe sur Internet en ce qui concerne les nouveautés qui ne cessent de s’accroitre exponentiellement jour après jour , c’est le fait de lire des articles ou des analyses faites par des labos et qui – à mon sens- n’ont aucun but ni aucun objectif claire, parmi lesquelles on trouve la suivante « LoL n’est plus l’expression la plus utilisée sur Internet pour exprimer un sentiment de RIRE » ! C’est la dernière analyse faite par Facebook qui confirme que 51% des utilisateurs ont quitté cette expression pour partir vers « Haha ».

Il s’agit en fait d’une étude réalisée par une équipe de recherche interne à Facebook qui a analysé des millions de données relatives aux expressions utilisées par les internautes dans un contexte humoristique, dans l’objectif d’analyser la manière avec laquelle les utilisateurs expriment le sentiment de « RIRE » sur internet. Le résultat était un peu stupéfiant, puisqu’il a marqué la suppression presque de l’expression LOL du jargon des internautes.

Ci-après le résultat en graphe :

lol graphe

LoL, haha, hehe ou emoji ?

Le graphique publié par le réseau social montre que l’acronyme n’est utilisé que par 1,9% des personnes dont les commentaires ont été analysés. Loin devant se situe le “haha” (51,4%) et ses dérivés (“hahaha”, etc), puis l’émoticône (33,7%), suivi du “hehe” (13,1%).

Est-ce qu’il y a pour autant un rapport entre l’âge de l’utilisateur et son expression consacrée au rire préféré? D’après l’étude de Facebook, l’âge médian des utilisateurs qui préfèrent les émojis (le nom japonais pour émoticônes ndlr) et le “haha” est assez proche (respectivement 23 et 24 ans), tandis que celui des amateurs du “lol” frôle tout de même les 28 ans. “Le phénomène de l’utilisation des émoticônes s’étend par contamination de proche en proche : on va du plus jeune vers le plus âgé“, expliquait André Gunthert. Il ne serait donc pas étonnant que l’âge médian de l’utilisateur émoticône augmente avec le temps.

À lire aussi  Ça se passe chez Facebook

Seul problème de cette étude : elle ne s’est intéressée qu’aux termes anglo-saxons. Impossible de connaître, dans ce grand concert de rires, comment se porte notre très français « mdr » !